438-391-7373

Lesson 20. l’historique de l’eau alcaline et des ioniseurs

 

HISTORIQUE DE L’EAU ALCALINE ET DES IONISEURS

Ce sont des scientifiques russes qui ont fait des recherches sur les qualités exceptionnelles de certaines eaux à travers le monde dont Lourdes en France, Nordereau en Allemagne, Delhi en Inde et finalement deux sources au Mexique Tiacote et en Himalaya. Ils ont trouvé que ces eaux étaient riches en ions négatifs d’hydrogène. Après avoir réussi à reproduire l’eau, les japonais prirent la relève.

L’ioniseur fût développé en premier au Japon au début des années 50, et des expériences furent tout d’abord conduites sur des plantes et des animaux. Puis, en 1954, des études plus poussées furent menées par des universités agricoles concernant les effets de l’eau ionisée, plus particulièrement les eaux acides, sur les plantes. Aujourd’hui, des pépiniéristes produisant des fleurs coupées utilisant de l’eau acide pour maintenir les fleurs fraîches plus longtemps avant de les livrer aux boutiques de fleuristes.

Les expériences sur les êtres humains prirent beaucoup plus de temps à cause des difficultés à maintenir un environnement constant. Toutefois, grâce aux longues et patientes études des chercheurs japonais, de nombreuses données intéressantes ont été collectées, permettant de conclure que l’eau alcaline fabriquée par l’ioniseur d’eau n’était pas toxique et
allégeait nombre des symptômes de maladies d’adultes.

Les premiers ioniseurs commerciaux furent disponibles au Japon en 1958. Jusqu’alors, seules existaient les grosses unités utilisées dans les hôpitaux. En 1960, des docteurs en médecine et des ingénieurs agronomes se regroupèrent pour former un institut de recherche spécialisé dans les deux disciplines et tinrent des meetings annuellement pour rendre compte de leurs résultats. Finalement, le 15 janvier 1966, ce type d’ioniseur d’eau fut approuvé par le ministère de la santé japonais comme dispositif médical améliorant la santé.

Laissez un commentaire